Recherche PSA | Des abus dans le monde merveilleux des animaux

Enquête sur les animaleries 2019

Plus de 8 millions d’animaux de compagnie vivent en Suisse. Les animaleries jouent un rôle clé dans leur détention conforme à l’espèce, que ce soit en fournissant des informations et des conseils lors de l’achat d’animaux de compagnie ou par leur offre d’enclos et d’accessoires. Mieux les animaleries conseillent leurs clients, plus leur offre est respectueuse des animaux et plus les chances que les acheteurs détiennent correctement leurs animaux sont grandes.

Seules deux des 33 animaleries examinées s’acquittent de leur devoir d’information (art. 111, al 2, OPAn) de manière satisfaisante, un résultat choquant. Dans six autres magasins, les erreurs de mise en oeuvre sont minimes. Tous les autres points de vente ne respectent pas du tout les prescriptions ou, alors, de manière insuffisante.

Du côté des animaleries vendant des animaux vivants, la PSA n’en a trouvé que quatre qui respectaient la loi. Il s’agit d’une situation inacceptable. La PSA a constaté que par rapport aux années précédentes, l’agencement des enclos de divers rongeurs et lapins s’était même détérioré dans l’ensemble, ceci dans plusieurs animaleries.

En outre, il est apparu que de nombreuses animaleries continuaient de détenir leurs animaux en respectant les prescriptions minimales de l’ordonnance. Ce point ne concerne pas que la surface de base et le volume, mais aussi l’aménagement, par exemple la profondeur de la litière ou la présence d’occupations. Ces conditions ne garantissent cependant pas une existence conforme à l’espèce et transmettent une fausse impression aux clients.