Invitation au congrès de la PSA sur l'expérimentation animale

Time to change - Recherche sans souffrance animale

VENDREDI 13 NOVEMBRE 2020
KONGRESSZENTRUM HOTEL ARTE, Riggenbachstrasse 10, 4600 OLTEN
Début: 09h30

Dans de nombreux endroits, des tendances et des évolutions se dessinent qui annoncent un changement de paradigme: loin de l'expérimentation animale - vers des méthodes alternatives et des procédures sans expérimentation animale, sans animaux, sans souffrance animale.

Les expériences sur les animaux sont à de nombreux égards dépassées, ne reflètent pas la recherche moderne ou innovante, faussent les développements nécessaires en temps utile et ne nous apportent pas les avantages promis. En raison d'un manque de qualité et de pertinence scientifiques, les résultats sont difficilement transférables à l'homme, les expériences sur les animaux leur causent des souffrances et coûtent une fortune au contribuable. Néanmoins, environ 190 millions d'animaux sont utilisés chaque année dans le monde pour l'expérimentation animale, plus de 23 millions dans l'UE (2017) et une moyenne de 650 000 en Suisse. Bien plus nombreux sont ceux qui sont élevés pour les expériences, génétiquement modifiés et qui vivent dans des conditions exiguës, stressantes et inappropriées.

Il est temps de changer radicalement. On le voit, par exemple, dans le plan d'élimination progressive des Pays-Bas, qui ne veulent plus autoriser les tests de toxicité légalement requis d'ici 2025, ou en Allemagne, où les organisations de protection des animaux unissent leurs forces et lancent l'élimination progressive de l'expérimentation animale. D'autres pays européens tels que la Finlande, le Royaume-Uni, l'Italie et la Suède ainsi que les États-Unis se joignent à eux avec des programmes et des initiatives de soutien spécifiques. Et ces efforts sont également perceptibles dans notre pays.

Les pandémies telles que celle que nous connaissons actuellement soulignent l'importance de l'élimination progressive de l'expérimentation animale. Le développement de vaccins et de médicaments à partir d'expériences sur les animaux prend beaucoup trop de temps et ne garantit pas la réussite des thérapies. C'est pourquoi la recherche sans animaux et sans souffrance animale est nécessaire dès maintenant. Nous avons invité des orateurs compétents de Suisse et d’autres pays pour en rendre compte et nous vous invitons chaleureusement à vous joindre à nous pour cet événement informatif et passionnant.

L'Association suisse des vétérinaires cantonaux (ASVC) recommande aux autorités cantonales compétentes de reconnaître ce congrès dans le cadre de la formation initiale et continue du personnel spécialisé en expérimentation animale. De surcroît, la Société des Vétérinaires Suisses SVS et la AVSPA le reconnaît également en lui accordant deux points de formation.